The Basic Wardrobe - Les Top et Chemises

lundi 25 août 2014 | |

Les Hauts



Je continue cette rubrique "The Basic Wardrobe", la dernière fois j'avais listé les souliers qui représentent pour moi la base de la base, ceux dont j'ai besoin en fonction de mon style. Aujourd'hui je m'attaque aux tops et chemises.

- Les Chemises: Etant plus jeune, je n'accordais que très peu d'importance à la chemise, ma toute première chemise, celle que j'ai véritablement aimée porter appartenait à mère, elle était ample et en vichy. Dès mes études à la fac et surtout depuis que je suis entrée dans le monde du travail, j'ai compris que la chemise c'est un indispensable du vestiaire féminin. Je mise sur la chemise blanche en premier mais aussi sur la chemise bleu clair, le tout en popeline et/ou soie de bonne facture. Je n'ai pas de boutiques ou marques à vous conseiller, toutes produisent la chemise blanche ou bleu mais il faut être sensible à la qualité et aux détail du produit. Je dis non aux chemises blanches Gap dont les boutons sont d'un jaune exécrable. Je dis oui aux chemises Monoprix qui ont parfois un rapport qualité/prix juste. Par ailleurs j'aime aussi avoir dans ma penderie des chemises à motifs (carreaux et poids) que je mets très souvent. 

- Les T-shirts: il n'y rien de plus courant qu'un t-shirt. J'ai collectionné des t-shirts à motifs, d'autres avec le logo de la marque, certains avec des messages drôles, des numéros, des dessins... Désormais je n'achète que des t-shirts unis de couleurs principales: blanc, gris et noir. Un basique en manches longue ou courtes, le t-shirt m'accompagne partout. Pour ma part, je me fournis essentiellement chez Petit Bateau dont le coton est incroyablement doux et résistant ou bien lors des soldes chez Monoprix.

- La Marinière: il y quelque chose de très français et de singulier dans cette pièce. Popularisée par Madame Coco Chanel en personne lors de la première guerre mondiale, cet habit est resté au fil des années une des pièces maîtresse des parisiennes. Une règle stylistique à laquelle je ne déroge pas bien au contraire. 

L'exposition Jean Paul Gaultier

vendredi 8 août 2014 | |















Après Brooklyn, Dallas, en passant par Stockolm, l'exposition itinérante consacrée au grand couturier Farnçais prend ses quartiers à Londres au Barbican Center. On y découvre 40 années de couture, des créations avant gardistes sans équivalant. JPG a façonné sa propre identité; il conçoit une nouvelle marnière de porter le vêtement, il efface les frontières des cultures mondiales, il redéfinit l'idée d'androgynie, en sommes, JPG subvertit les codes de la mode. 

Cette exposition réunit plus de 165 créations couture ou prêt-à-porter, incluant ses costumes iconiques destinés au cinéma, ballets, ou musiciens. Je pense au célèbre soutien gorge cône très controversé, porté par Madonna en 1990, aux costumes de ballets fait pour L'opéra de Paris, et les tenues de scènes  pour les films de Pedro Almodóvar, entre autres. Tout au long de cette exposition, on découvre les principaux univers du couturier à savoir, la jungle, les sirènes, la période punk, le monde des transgenres, et les corsets réinterprétés sous différentes formes. Autant d'univers que de créations époustouflantes. 

Bonne nouvelle, cette exposition arrivera à Paris au Grand Palais l'année prochaine en 2015,  après cet aperçu, j'espère que vous serez nombreuses à vouloir le travail de JPG. Pour ma part, je vous conseille vivement d'y assister.

Marinière + Dungarees

samedi 2 août 2014 | |

Marinières

Salopette + Marinière + Chapeau + Chaussures Plates = Mon uniforme pour des vacances plus ou moins ensoleillées

Kenzo Ad Campaign Fall 2015

mercredi 23 juillet 2014 | |

La Campagne Kenzo pour la saison prochaine est certainement la plus colorée et la plus drôle au regard de toutes nos boutiques parisiennes cambriolées!

Haute Couture Hiver 2014

mercredi 16 juillet 2014 | |

La Haute Couture s'étant terminée la semaine dernière, me voilà maintenant à admirer les collections proposées. La Haute Couture est la partie de la mode que le préfère, l'essence même de la création sans prêter attention aux attentes des clients, un synonyme "d'oeuvre d'art portable". Pour cette édition Hiver 2014, mon préféré reste Elie Saab, à travers ses robes brodées, munies d'une multitude  de perles, et des mousselines imprimées. Le grand retour de Schiaparelli était sur toutes les lèvres cette semaine, le designer  Marco Zanini a su reprendre les codes de la maison, néanmoins je n'adhère pas aux créations, trop originales? De son côté Dior et Bouchra Jarrar proposent des tenues Haute Couture sportwear, un oxymore? Non, ces créateurs nous prouvent le contraire. Enfin, Valentino reste fidèle à ses robes vestales agrémentées de ceintures en cuir. 

Comment vendre ses vêtements?

vendredi 11 juillet 2014 | |

"Cette jupe je l'ai mise qu'une fois et encore...
"Pourquoi j'ai acheté ces chaussures? Elles sont dix mille fois trop grandes!"
"La chemise est à tomber par terre, la coupe est magnifique, ... mais sa couleur vert gazon, elle ne va avec rien. Il faut se rendre à l'évidence, c'est impossible de la mettre."
"C'est bien joli, mais à quoi bon avoir trois robes bleues alors que j'en mets qu'une seule non stop?"
"La prochaine fois, j'arrête de succomber à des promotions aussi élevées soient elles."

Ces pensées sont les miennes, et sachez que j'en ai d'autre en réserve. Le remède face à cette voie persistante, est de faire disparaître tous les vêtements que je ne désire plus mettre. Ainsi, depuis plus d'un mois, j'ai investi une grande partie de mon temps libre à vendre ces vêtements sources de nombreux problèmes hautement psychologiques. Cependant vendre un vêtement, c'est plus difficile que je de l'acheter, on entre dans un processus houleux et long, très long avant de voir la couleur d'un billet bleu et marron si possible. J'ai passé des heures dans ma chambre, à trier ma penderie, à prendre des photos, à retoucher ces photos, à sélectionner les sites de revente en ligne, à rédiger les annonces, à fixer un prix, à négocier ce prix, à répondre aux mails  ce qui implique de prendre de nouvelles photos, et enfin à vendre. 

Le bilan des ventes: j'ai vendu 6 vêtements sur  15 au total via Internet. La plupart des vêtements vendus sont signés Isabel Marant, des erreurs d'achats lors des ventes presses. 

Après quelques mésaventures, je me permets de vous donner quelques petits conseils si vous souhaitez vous aussi amasser des sous en échange de vos vieux bouts de chiffons: 

1. Triez votre armoire, et débarrassez vous de ce que vous n'aimez plus. Après avoir consommé durant des années et des années surtout avec l'avènement des vêtements à tout petits prix, il faut vraiment faire la part des choses. Attention, il faut bien savoir que ne pas avoir un vêtement depuis longtemps doit être vendu. Parfois, on peut oublier un vêtement tant aimé parce qu'il est situé à un endroit dans notre armoire non visible.

2. Listez les vêtements et fixez un prix, sans oublier que la négociation à la baisse est omniprésente. 

3. Prendre de jolies photos, sur fond blanc si possible. Mettez vous à la place de l'acheteur, un produit bien présenté peut déclencher l'achat. Certes, ca prend du temps mais ça paye!

4. Mettre le plus de détails dans la description du produit, cela permet de prouver à l'acheteur que vous êtes quelqu'un d'honnête et de sérieux. 

5. Misez sur des vêtements de marques. Vendre des vêtements de luxe (Chloé, Hermès,...), notamment de la maroquinerie, c'est jouable. Vendre des marques de créateurs (Isabel Marant, A.P.C, Sandro,...), c'est nettement plus difficile. Mais chercher à se débarrasser des marques de prêt à porter cheap (Zara, H&M et cie) c'est quasi mission impossible, sauf le cas des collaborations du géant suédois avec des marques plus connues (H&M + Isabel Marant). Donc, ne perdez pas votre temps à vendre des vieux habits démodés H&M, donnez les directement à une association caritative. 

6. Choisissez le site de revente avec précaution
  • Tictail: c'est un site de vide dressing, gratuit et facile à promouvoir entre amies. 
  • Le Bon Coin: connu de tous pour vendre de tout et n'importe quoi, c'est le site gratuit dont j'ai vendu plusieurs vêtements. Faîtes attention à certains arnaqueurs qui tenteront de vous avoir via de faux mails Paypal.
  • Dressing Collective: c'est un dépôt vente en ligne qui est spécialisé dans les marques de luxe & créateurs. L'un des pionniers dans son genre, il profite d'une certaine notoriété. J'ai réussi à vendre tous mes vêtements Isabel Marant. On peut mettre les annonces en ligne gratuitement. Par contre ce site prend une commission conséquente et rembourse les frais de ports. 
  • Vide Dressing: de même pour Dressing Collective avec une commission moindre. 
  • Instant Luxe: un dépôt vente spécialisé dans la maroquinerie de luxe
  • Vinted: site gratuit très connu pour son utilisation par Smartphone, simple et rapide. Néanmoins, je n'ai rien vendu par ce site.
  • Ebay: la mise en ligne d'une annonce étant payante, il faut être sure de pouvoir vendre ses vêtements, raison pour laquelle je ne vends pas avec Ebay
8. Persévérez encore et encore. Et pour se faire, ayez une carotte, un objectif à atteindre tel qu'un sac de luxe ou autre, quelque chose dont vous rêvez sans le savoir. 


Je sais qu'il existe encore d'autres solutions "plus réelles", comme les vides greniers ou évènements de vide dressing dans les grandes villes qui font un carton. Je pense peut être un jour à y participer et me glisser le temps de 24 heures dans la peau d'une vendeuse.

Par ailleurs vendre a aussi un aspect thérapeutique très important: c'est une prise de conscience, un frein aux nouveaux achats malencontreux.  Mieux dépenser pour moins s'embêter à revendre derrière.

Si vous avez des conseils à ce sujet, je suis toute ouïe!

Tenue du jour, bonjour

mercredi 9 juillet 2014 | |

Sessun Robe / Chloé portefeuille / Monoprix mini pochette